Syndrome de l’intestin irritable : nos conseils pour garder le contrôle

Vous avez suivi toutes les étapes1, fais tous les tests et le verdict est tombé : vous souffrez du syndrome de l’intestin irritable. Ne perdez pas espoir, de nombreuses solutions s’offrent à vous !

Les symptômes du syndrome de l’intestin irritable (SII) peuvent s’avérer être une véritable perturbation au quotidien. Toute personne ayant vécu avec le SII le sait, pour faire face à ce trouble, il est indispensable de prêter attention à tous les détails du quotidien — de la gestion de son stress et de son sommeil, au contrôle de son alimentation et des facteurs déclenchant.

Vous n’avez pas de doctorat en santé digestive ? Ne vous inquiétez pas. Commençons par quelques conseils pour vous aider à gérer vos symptômes au quotidien. Votre corps est unique, ce qui fonctionne pour d’autres ne sera pas forcément efficace pour vous. Essayez petit à petit différentes méthodes pour trouver celle qui vous correspond pleinement2.

ALIMENTATION ET DIÉTÉTIQUE :

Pendant les repas… mangez lentement et dans un environnement calme. Prenez le temps de bien mâcher en mangeant la bonne quantité – ni trop, ni trop peu1.  

Ajustez les fibres : Selon votre régime, il peut s’agir d’en ajouter ou d’en diminuer. Evidemment, vous pouvez consulter un diététicien pour vous aider à ajuster votre consommation de fibres en fonction des besoins de votre corps1

Buvez beaucoup… d’eau mais limitez votre consommation d’alcool, de café, de boissons gazeuses mais aussi d’édulcorants artificiels appelés “polyols” (que l’on trouve souvent dans les chewing-gums par exemple)1

Tenez un journal… pour bien connaître vos symptômes et vos intolérances personnelles. Chaque jour, notez ce que vous mangez, évaluez votre stress, vos réactions, etc. De cette manière vous pourrez identifier les aliments et les éléments déclencheurs.

Pour vous faciliter la tâche, nous en avons créé un spécialement pour vous ! 

Cliquez ici pour l’imprimer.

 

LE RÉGIME PAUVRE EN FODMAP :

Consulter régulièrement un diététicien… pour vous accompagner à adapter votre alimentation.

Le régime alimentaire pauvre en FODMAP : Les FODMAP sont des catégories spécifiques d’hydrates de carbone, qui sont mal digérées et qui peuvent contribuer à l’augmentation des symptômes du SII3

L’acronyme FODMAP vient de l’anglais et signifie:

  • “Fermentable” : traité dans les intestins afin de fermenter les glucides mal digérés, ce qui provoque des flatulences.
  • “Oligosaccharides” : fructo et galacto-oligosaccharides – présents par exemple dans le blé, le seigle, l’oignon, l’ail, des légumes et légumineuses.
  • “Disaccharides” : par exemple le lactose que l’on trouve dans les produits laitiers comme le lait, les fromages et le yaourt.
  • “Monosaccharides” : par exemple le fructose que l’on retrouve surtout dans le miel, les fruits etc.
  • “And” qui signifie “et”
  • “Polyols” : par exemple le sorbitol et le mannitol que l’on trouve dans certains fruits et légumes, utilisé comme édulcorant artificiel.

Il a été démontré que le régime pauvre en FODMAP peut vous aider à atténuer les symptômes du SII4. Mais comme pour tout ce qui est lié à l’intestin, cela reste très personnel. Ce régime peut mieux fonctionner pour certains que pour d’autres…

LE MODE DE VIE ET LES APPROCHES COMPLÉMENTAIRES :

Demandez l’avis d’un professionnel de santé : Selon vos symptômes et votre diagnostic, votre médecin généraliste ou un professionnel de santé pourra vous orienter vers un traitement adapté à vos besoins.

Essayez la thérapie cognitivo-comportementale : Certaines approches psychologiques comme la thérapie cognitivo-comportementale, en groupe ou individuelle, ont prouvé avoir des résultats encourageants sur les symptômes2.

Prenez le contrôle de votre stress : De la pleine conscience au yoga, en passant par la méditation ou les promenades en pleine nature, à vous de trouver la méthode qui vous correspond pour améliorer la gestion de votre stress au quotidien2.

En somme, quels que soient vos symptômes du SII, des solutions s’offrent à vous pour vous aider à bien vivre avec le SII. Il existe une grande communauté de personnes qui gèrent leurs symptômes avec succès et qui partagent conseils, astuces et soutiens avec leurs amis en ligne. Sans parler des nouvelles recherches menées par des scientifiques du monde entier, qui continuent d’étudier des traitements potentiels. Faites vos recherches, parlez à un médecin ou à un diététicien, et établissez un plan, votre plan.

 

1 La vie intérieure : qu’est-ce que le SII ?
2 SNFGE Conseil de Pratique
3 IBS WGO Irritable Bowel Syndrome: a Global Perspective. Quigley et al
4 Gut 2017. Staudacher & al.
5 Dig Dis & Sciences. D Silva & Al. 2019

 

These articles may interest you

Andréa : coach et maman… son credo ? La bienveillance !

En savoir plus

Écoutez votre “Hara” et trouvez votre équilibre intérieur

En savoir plus

5 bonnes habitudes pour affronter l’automne

En savoir plus

Best sellers