Que puis-je manger en cas de syndrome du côlon irritable ?

Selon la pyramide alimentaire, une alimentation équilibrée et saine comprend des fruits et légumes, du pain, des pâtes, des produits laitiers, des légumineuses, du poisson, de la viande ou des alternatives végétales. Mais qu’en est-il si vous êtes hypersensible à l’un ou plusieurs de ces groupes de produits ? Comment conserver une alimentation saine ?

La pyramide alimentaire développée par l’agence flamande « Gezond Leven », qui est basée sur les preuves, établit les grands principes d’une alimentation saine et équilibrée. Le groupe des « aliments nocifs » (restauration rapide, charcuteries, sodas, alcool, pâtisseries et sucreries) se situe en dehors du triangle alimentaire, et il est conseillé de ne consommer ces aliments qu’en quantités réduites.

Source : Gezond Leven : https://www.gezondleven.be/themas/voeding/voedingsdriehoek

Si vous réagissez à certains fruits ou certains légumes, ou si vous ne tolérez pas les légumineuses ou le pain, il peut sembler impossible de trouver une alternative adaptée ou savoureuse. Heureusement, ce n’est pas le cas : des solutions à la fois délicieuses et efficaces existent. Il est parfaitement possible de conserver une alimentation riche et variée et d’éviter les aliments qui provoquent des troubles.

Gardez en tête ces principes :

  • Mangez moins d’oignons et de légumineuses ;
  • Mangez moins de pommes et de fruits à noyau (les agrumes, eux, sont un bon choix) ;
  • Mangez moins de produits laitiers entiers ;
  • Buvez moins de lait, remplacez le lait par une variante sans lactose ou un substitut à base de riz, de noix de coco ou d’amandes ;
  • Mangez moins de viande grasse ;
  • Évitez les aliments très épicés ou relevés et les boissons caféinées. Essayez également d’éviter les boissons effervescentes ;
  • Faites attention aux polyols. Ils sont présents dans le chewing-gum, les eaux aromatisées et d’autres produits à faible teneur en calories (ils sont indiqués sous les appellations de sorbitol, mannitol ou xylitol), et peuvent provoquer des diarrhées.

Buvez suffisamment !

L’eau est placée au sommet de la pyramide alimentaire et il faut essayer de boire au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Évitez ou réduisez la consommation de café, de thé noir et de boissons énergétiques. En effet, la caféine peut provoquer des crampes intestinales. En revanche, le thé vert ou les tisanes sont admis.

L’alcool peut irriter les intestins et provoquer des diarrhées. N’en buvez pas plus de deux verres et abstenez-vous d’en boire au moins deux jours par semaine.

Notez tout ce que vous mangez

Tenez un journal alimentaire pour noter les moments où vos symptômes surviennent. Ne décidez pas vous-même d’éliminer des aliments, mais faites-le toujours sur les conseils d’un diététicien.

Essayez de ne pas considérer ces restrictions comme une « punition ». Si vos symptômes s’améliorent, vous pourrez alors progressivement réintroduire des aliments dans votre régime alimentaire, et finirez par avoir une alimentation saine et variée avec peu de restrictions.

 

These articles may interest you

Allergie ou intolérance alimentaire, comment les différencier ?

En savoir plus

Causes possibles de diarrhée en cas de syndrome du côlon irritable

En savoir plus

Les probiotiques aident-ils à lutter contre la cystite ? Il semblerait que oui

En savoir plus

Best sellers