Quelles sont les différences entre le syndrome du côlon irritable et la maladie de Crohn ?

Douleurs abdominales, constipation, diarrhée, fatigue. Toutes ces plaintes sont associées au syndrome du côlon irritable, mais aussi à la maladie de Crohn également appelée maladie inflammatoire de l’intestin. Toutefois, il existe des différences importantes entre les deux pathologies.

Dans le cas du syndrome du côlon irritable, les intestins, en particulier le côlon, sont très sensibles. On n’a pas encore découvert la cause exacte de cette hypersensibilité. Les plaintes commencent souvent entre la vingtième et la trentième année de vie et les femmes en souffrent plus souvent que les hommes. Les plaintes diffèrent d’une personne à l’autre et peuvent aller de douleurs lancinantes à des crampes intestinales en passant par des épisodes de diarrhées et/ou constipation. Le syndrome du côlon irritable est une maladie chronique, bien que les patients puissent ne présenter aucun symptôme pendant de longues périodes.

Régime alimentaire & fibres

Le régime FODMAP peut apporter un soulagement aux plaintes du syndrome du côlon irritable. Les fruits ne peuvent pas faire de mal, sauf en cas d’hypersensibilité au fructose. Toutefois, évitez les fruits après un repas pour prévenir la formation de gaz et les crampes intestinales.

Les fibres sont nécessaires au bon fonctionnement de l’intestin, mais certaines sortes peuvent augmenter les plaintes. Les fibres solubles (surtout dans les fruits et légumes) sont bonnes pour le syndrome du côlon irritable, tandis que les fibres insolubles, que l’on trouve dans les produits complets, peuvent donner une stimulation supplémentaire et des plaintes. Il faut faire des recherches (en suivant le régime FODMAP, par exemple) pour savoir quels types de fibres déclenchent des plaintes et lesquels en provoque peu voire pas du tout.

Aussi ennuyeux qu’il puisse être, le syndrome du côlon irritable n’est pas dangereux pour la santé. Les intestins ne sont pas enflammés et il n’y a pas de risque accru de cancer de l’intestin.

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire de l’intestin. Ici, les intestins sont chroniquement inflammés. Ces inflammations provoquent des saignements et des ulcères. Parfois, des zones saine et inflammées s’alternent au niveau de la paroi intestinale. L’inflammation se situe le plus souvent au niveau de la région iléo-cæcale. C’est la transition entre l’intestin grêle et le début du côlon. Mais la maladie peut également être présente dans d’autres zones. Tout le système digestif, de la bouche à l’anus, peut être touché.

Comme le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn a une évolution variable. Les périodes de plaintes multiples alternent avec des périodes sans symptômes.

 

Les symtômes les plus frequents sont:

  • Diarrhée (parfois accompagnée de mucus et/ou de sang)
  • Douleurs abdominlaes
  • Perte de poids
  • Nausées et/ou vomissements
  • Fatigue
  • Perte de sang
  • Douleurs articulaires
  • Fièvres
  • Irruptions cutanées

 

L’inflammation peut pénétrer dans les couches plus profondes de la paroi intestinale, et provoquer des constrictions de l’intestin appelées sténoses et/ou des fistules. Une fistule est une connexion anormale entre deux organes creux (par exemple l’estomac, le côlon, l’intestin grêle, la vessie et la vésicule biliaire) ou entre un organe creux et le monde extérieur (fistule anale). Ces fistules doivent souvent être refermées chirurgicalement. Les rétrécissements intestinaux sont également traités par la chirurgie.

Origines de la Maladie de Crohn

Comme pour le syndrome du côlon irritable, la cause exacte de cette maladie inflammatoire de l’intestin est inconnue. Une combinaison de facteurs joue un rôle dans son apparition.

– la composition des bactéries dans l’intestin (« dysbiose »).

– l’hérédité

– une réaction immunologique désordonnée de la paroi intestinale.

– des facteurs environnementaux, tels que le tabagisme ou un régime alimentaire « occidental » trop riche en sucres rapides et comportant peu de fibres.

 

Traitements

Bien qu’une intervention chirurgicale soit parfois nécessaire, la maladie de Crohn est généralement traitée à l’aide de médicaments. Une fois la maladie de Crohn diagnostiquée par votre médecin, un suivi régulier sera mis en place.

Sources:

https://www.uza.be/inflammatoire-darmziekten-kliniek-ibd-kliniek

https://www.darmgezondheid.nl/darmklachten/darmaandoeningen/ziekte-van-crohn/

These articles may interest you

Allergie ou intolérance alimentaire, comment les différencier ?

En savoir plus

Causes possibles de diarrhée en cas de syndrome du côlon irritable

En savoir plus

Que puis-je manger en cas de syndrome du côlon irritable ?

En savoir plus

Best sellers