L’efficacité des probiotiques contre le syndrome du côlon irritable a été prouvée

Les probiotiques sont des bactéries ajoutées à des aliments (certaines sortes de yaourts et de kéfirs) ou disponibles sous la forme de compléments. Ces dernières années, des études toujours plus nombreuses ont été menées sur l’efficacité des probiotiques contre les troubles intestinaux. L’apport de certains probiotiques bénéficierait à des patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Les probiotiques contiennent de grandes quantités de bactéries lactiques bénéfiques, telles que les lactobacilles et les bifidobacteriums. Ces bactéries sont capables de survivre à l’acidité gastrique et parviennent donc jusqu’à l’intestin. Notre flore intestinale abrite quelque 100 milliards de bactéries (aussi bien bénéfiques que néfastes) qui, dans l’idéal, sont présentes en quantités équilibrées. Lorsque tout va bien, la paroi intestinale est entièrement couverte de bactéries. En l’absence d’espace disponible et de nourriture, les bactéries nocives n’ont donc pas l’occasion de se multiplier.

Cependant, une infection, un traitement à base d’antibiotiques ou une maladie peuvent déséquilibrer la flore intestinale et laisser l’opportunité aux mauvaises bactéries de prospérer. C’est ainsi que certains troubles caractéristiques, tels que crampes au ventre, diarrhée, constipation, nausée et fatigue, peuvent apparaître.

Les recherches sur les bifidobacteriums

Les probiotiques, et en particulier la souche bactérienne Bifidobacterium bidifum, peuvent aider à rétablir cet équilibre. Les bifidobacteriums sont naturellement présents en grande quantité dans notre flore intestinale, surtout au cours des deux premières années suivant la naissance.

Des scientifiques de l’université de Milan ont cherché à savoir[1] si la prise quotidienne de probiotiques pouvait atténuer le syndrome de l’intestin irritable. Cette étude a été menée sur 122 patients répartis aléatoirement en deux groupes. Chaque jour pendant quatre semaines, le premier groupe recevait un supplément de bifidobacteriums alors que le deuxième groupe recevait un placebo. Résultat ?

Les patients qui avaient reçu le complément ont remarqué une nette amélioration sur les aspects suivants :

  • Douleurs
  • Sensation de ballonnement
  • Fréquence et urgence des selles
  • Digestion
  • Qualité de vie dans son ensemble

L’étude s’est uniquement penchée sur les effets du bifidus. À l’heure actuelle, il n’est pas (encore) possible d’affirmer avec certitude que d’autres probiotiques ont les mêmes effets. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires, mais les résultats déjà évoqués sont prometteurs.

À chaque patient son traitement

Le syndrome de l’intestin irritable peut être provoqué par différents facteurs. Il n’existe donc pas de traitement universellement efficace. Souvent, le repos (et la sérénité), la régularité, de meilleures habitudes alimentaires et la suppression de certains aliments (toujours avec le suivi d’un diététicien) peuvent réduire l’apparition des symptômes.

L’efficacité des probiotiques est donc différente d’une personne à l’autre. Dans un premier temps, il est possible que la prise de probiotiques renforce les symptômes, mais c’est un signe positif. Cela veut dire que les probiotiques font leur travail. Il faut parfois entre trois et quatre semaines pour que votre corps s’habitue aux probiotiques et pour que votre flore intestinale se rééquilibre. En cas de question, demandez conseil à votre médecin.

 

[1] https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1111/j.1365-2036.2011.04633.x

These articles may interest you

Allergie ou intolérance alimentaire, comment les différencier ?

En savoir plus

Causes possibles de diarrhée en cas de syndrome du côlon irritable

En savoir plus

Que puis-je manger en cas de syndrome du côlon irritable ?

En savoir plus

Best sellers